*

10 métiers dangereux

Scaphandrier

Chasseur de tornades

Démineur

Dresseur de crocodiles

Dompteur de fauves

Chasseur de serpents

Cordiste

Elagueur

Pilote d'avion citerne

Pilote de moto

Chasseur de tornades

bouton Play Évaluez vos habiletés
de chasseur de tornades
flèche pointant à gauche
flèche pointant à gauche
zoom avant
album

Métier :

Chasseur de tornades


Un métier ou une passion?

Si le chasseur de tornades professionnel est aux trousses de chaque manifestation du phénomène atmosphérique, il ne le fait toutefois pas dans le seul but de vivre des sensations fortes. Il doit certes repérer les orages susceptibles de générer le puissant vortex, mais son objectif principal est de renseigner les médias et les populations locales sur le phénomène en cours. Il n’est pas nécessaire de posséder une formation pour devenir un bon chasseur de tornades. Cependant, pour être considéré comme un professionnel, il faut avoir acquis beaucoup de connaissances sur la science météorologique.


Tornade à l’horizon!

La présence d’un orage de forte intensité peut mener à la naissance d’une tornade. Il faut toutefois qu’un contexte idéal soit créé. Bien que documenté et très étudié, le phénomène conserve malgré tout sa part de mystère. Courant d’air chaud et d’air froid doivent s’entrelacer sans se mélanger pour créer un entonnoir de vent violent. Ce phénomène météorologique peut engendrer les vents les plus forts sur la planète (jusqu’à près de 500 km/h), lui conférant un pouvoir destructeur énorme.


Une chasse de jour…

Les tornades se forment souvent vers la fin de l’après-midi; il faut donc savoir arrêter la quête au coucher du soleil. Poursuivre les tornades la nuit est dangereux pour les chasseurs en raison de l’obscurité. En effet, il est difficile de détecter une tornade quand la visibilité est nulle, sans compter que le risque augmente de se retrouver sur son chemin ou d’entrer dans son sillon.

Galerie de photos

bouton play

Métier : chasseur de tornades

Immergez-vous dans l’univers de ce métier stupéfiant

En vrac


Un phénomène meurtrier

Les tornades tuent en moyenne 70 personnes et font 1500 blessés chaque année aux États-Unis, car elles constituent un des phénomènes météorologiques les plus difficiles à prévoir. Malgré une nette amélioration des connaissances sur le sujet au fil des ans, les spécialistes n’ont toujours pas une compréhension complète sur la façon dont elles se forment.


Les pionniers

On considère l’Américain David Hoadley, originaire du Dakota du Nord, comme le tout premier chasseur de tornades de l’histoire. Il a commencé à traquer le dangereux phénomène en 1956 et a par la suite fondé le magazine Storm Track, qui a contribué à rassembler la première génération de chasseurs de tornades. Dans le milieu scientifique, le météorologiste Neil Ward fut le premier chasseur de tornades. Il a notamment développé des théories sur le suivi des tempêtes, les prévisions météorologiques, les orages et la structure des tornades.


Les risques de la chasse

Les chasseurs de tornades font face à plusieurs risques. D’abord, ils doivent éviter toute collision avec des débris qui tourbillonnent violemment, emportés par les vents. Le conducteur du camion risque de provoquer un accident, car il est souvent plus concentré sur la tornade que sur la route. Le risque d’être frappé par la foudre ou heurté par des grêlons est aussi omniprésent. Finalement, les chasseurs doivent éviter de trop s’approcher d’une tornade, car ils risquent d’être piégés dans son sillon.


L’influence du cinéma

Au milieu des années 1990, le phénomène des chasseurs de tornades a pris de l’ampleur en raison de l’engouement engendré par le film Twister (1996). Tout à coup, de nombreux amateurs se sont mis à débusquer les orages pour obtenir la meilleure photo possible ou encore vivre des sensations fortes. Aujourd’hui, les vrais chasseurs, c’est-à-dire ceux pour qui il s’agit d’une profession, ne représentent plus qu’un faible pourcentage.


Un pro de la chasse aux tornades

Le Canadien Greg Johnson est l’un des meilleurs chasseurs de tornades professionnels en Amérique du Nord et possède plus de 10 ans d’expérience dans le domaine. Ses collègues des Tornado Hunters et lui ont traversé plus de 20 États à la poursuite d’une cinquantaine de tornades. Pas étonnant que leur compteur affiche près de 200 000 kilomètres!


Le pays le plus touché

En moyenne, 1000 tornades affectent le territoire des États-Unis chaque année, faisant de ce pays le plus touché par le phénomène. Le Canada arrive en deuxième position, avec une centaine de tornades par année. Pour quelles raisons les États-Unis sont-ils plus susceptibles de voir se former des tornades? Il faut pointer du doigt leur relief. Les Grandes Plaines sont en effet coincées entre les Appalaches à l’est et les Rocheuses à l’ouest. Cela crée un corridor idéal pour la circulation de courants d’air froid venus du nord, et de courants d’air chaud en provenance du golfe du Mexique. Comme on le sait, la rencontre de ces courants occasionne des orages violents, desquels les tornades peuvent naître.

bouton play L’équipement Constatez combien la technologie est utile pour les chasseurs de tornades bouton play
bouton play Les tornades Faites la découverte d’un phénomène littéralement renversant bouton play

Ressources et formation

flèche pointant vers la droite


UQAM

Montréal, Québec
Depuis plus d'un quart de siècle, l’UQAM offre une formation de qualité dans le domaine des Sciences de l'Atmosphère / Météorologie.

flèche pointant vers la droite


Dalhousie University

Halifax, Nouvelle-Écosse
Le programme des sciences de l’atmosphère de l’Université Dalhousie se concentre sur la compréhension de la physique et de la chimie de l'atmosphère.

flèche pointant vers la droite


Université McGill

Montréal, Québec
Le département des sciences atmosphériques et océaniques de l'Université McGill est le plus important groupe de recherche et d'enseignement en météorologie, climatologie et océanographie du Canada.

flèche pointant vers la droite


York University

Toronto, Ontario
Le département des sciences de la terre et de l’atmosphère de l'université York est reconnu pour ses recherches et sa spécialisation en chimie atmosphérique.

flèche pointant vers la droite


The University of British Columbia

Vancouver, Colombie-Britannique
L'Université de la Colombie-Britannique offre un programme en sciences de l'atmosphère. On y effectue de la recherche fondamentale en sciences de l'atmosphère et le personnel de la faculté est rattaché à des groupes de recherche internationaux à travers le monde.

flèche pointant vers la droite


Tornado Hunters

Site officiel de Greg Johnson, Chris Chittick et Ricky Forbes, chasseurs de tornades canadiens qui n'ont pas froid aux yeux!

flèche pointant vers la droite


Centre météo UQAM

Site dédié à la météo de Montréal et du Québec.

Politiques et avis | Équipe | ©GROUPE PVP 2015