*

10 métiers dangereux

Scaphandrier

Chasseur de tornades

Démineur

Dresseur de crocodiles

Dompteur de fauves

Chasseur de serpents

Cordiste

Elagueur

Pilote d'avion citerne

Pilote de moto

Pilote de moto

bouton Play Évaluez vos habiletés
de pilote de moto
flèche pointant à gauche
flèche pointant à gauche
zoom avant
album

Métier :

Pilote de moto


Une discipline qui gagne à être connue

Si les compétitions de pilotes de voitures de course sont généralement bien connues de la plupart des gens (F1, Formule Indy), qu’ils soient adeptes ou non, on ne peut pas en dire autant des courses de moto. Il s’agit pourtant d’un univers très dynamique avec ses champions, ses circuits prestigieux, ses catégories et ses admirateurs passionnés. Ayant vu le jour à peu près à la même époque que les épreuves officielles de F1, les championnats de MotoGP (anciennement appelés Grand Prix moto) ont pris leur envol dès la fin des années 40. Pourtant, la discipline (ainsi que les autres catégories de courses de moto), populaire en Europe et en Asie, semble moins bien connue au Canada.


Os cassés et peau malmenée

Fractures diverses et multiples (côtes, clavicule, main, tibia, pied, vertèbres, etc.), dislocations, ecchymoses, lacérations, lésions, voire amputation : voilà le genre de blessures auxquelles s’exposent les pilotes de moto, toutes catégories confondues, notamment en raison des chutes, qui surviennent dans les virages. Tous se sont déjà au moins cassé un os au cours de leur carrière.


La mort au rendez-vous

La mort fait également partie des risques du métier. Depuis 1936, 19 pilotes d’endurance moto sont décédés sur divers circuits à travers le monde. En comparaison, 103 pilotes de MotoGP ont trouvé la mort entre 1949 (année de la création des championnats du monde de MotoGP) et 2011, que ce soit lors d’essais ou pendant une course officielle. Cependant, la compétition qui arrive en tête de ce triste palmarès demeure l’International Isle of Man Tourist Trophy, qui se déroule chaque année sur l’île de Man, située entre les côtes de l’Angleterre et de l’Irlande du Nord. En effet, depuis sa mise en place en 1911, 248 pilotes ont perdu la vie sur le circuit de Snaefell Mountain. Ces nombreux décès n’ont toutefois jamais affecté la popularité de cette course et n’effraient pas les trompe-la-mort.

Galerie de photos

bouton play

Métier : Pilote de motos

Vivez des sensations fortes à cheval sur une moto de course.

En vrac


Des épreuves pour tous les goûts

Si le MotoGP (équivalent de la F1 dans le monde du sport automobile) est la discipline reine des épreuves chapeautées par la Fédération internationale de motocyclisme (FIM), il existe de nombreux autres championnats (59 en tout) au sein desquels les pilotes aguerris et déterminés peuvent faire leur marque. Le MotoGP fait partie de la discipline Courses sur route (aussi appelée vitesse moto), dont font également partie, les championnats de Superbike, de Supersport (deux catégories de course où les motos utilisées ont été améliorées sur le plan technique) et d’Endurance. La FIM couvre aussi les disciplines Motocross, Trial, Enduro, Rallyes et Courses sur pistes qui se déclinent elles aussi en plusieurs catégories.


Des pilotes de légende

Dans la discipline du MotoGP, l’un des pilotes les plus mythiques demeure l’Italien Giacomo Agostini, qui a connu une carrière mémorable entre 1966 et 1975. Il a obtenu 15 titres et a remporté 122 championnats de MotoGP. S’il a autant de victoires et de titres à son actif, c’est principalement dû au fait qu’il courait dans deux catégories. Agostini détient le record du plus grand nombre de gains et demeure invaincu sur ce plan à ce jour. Vient ensuite en seconde position le pilote espagnol Ángel Nieto, avec 13 titres et 90 victoires (obtenus entre 1971 et 1984), dans la même discipline. Le Britannique Mike Hailwood arrive en troisième position, avec 9 titres et 76 victoires remportés au cours des années 60 et 70.


Inclinaison vertigineuse

Encore plus que la vitesse que peuvent atteindre certains bolides à deux roues, notamment en MotoGP, la capacité des pilotes à pencher leur véhicule à plus de 60 degrés dans des virages serrés dépasse l’entendement. Comment font-ils pour éviter les chutes à si haute vitesse quand la moitié de leur corps (sans oublier la moto elle-même) touche pratiquement la piste? Il semble que les avancées technologiques sur le plan de l’adhérence des pneus soient responsables de ces prises d’angle spectaculaires. Par ailleurs, la raison pour laquelle les pilotes penchent autant leur moto dans les virages est, sans surprise, pour ne perdre aucune vitesse.

bouton play L’équipement Voyez de quelle façon l’équipement protège les pilotes de moto. bouton play
bouton play De l'endurance à revendre Découvrez ce en quoi consiste la discipline d’Endurance moto. bouton play

Ressources et formation

Comment devient-on pilote de moto? Tout d’abord, il faut savoir que c’est une discipline qui est très onéreuse. Le plus souvent, les futurs pilotes commencent d’abord par faire du motocross vers l’âge de sept ans parce que c’est plus accessible. Puis, ils participent à des courses locales ou régionales, ce qui leur permet de mettre le pied à l’étrier. C’est au moment de passer aux courses sur le bitume que ça se corse; il n’y a pas de club junior parce que c’est un sport individuel. Chacun fait en fonction de ce qu’il pense et de ses moyens.

En 2007 fut créé la Red Bull MotoGP Rookie Cup, une course européenne commanditée par la compagnie Red Bull et qui recrute des pilotes de moto n’ayant pas d’expérience en MotoGP au préalable. Les jeunes pilotes ne conduisent pas une MotoGP pour l’occasion, mais plutôt une KTM.

Cette compétition (aussi une occasion de formation) se veut une pépinière de nouveaux talents et invite tous les jeunes pilotes qui roulent déjà dans leur pays respectif (peu importe la catégorie) à envoyer leur CV pour une sélection (qui a lieu en Espagne). Ils peuvent en recevoir une centaine.

Pour plusieurs des apprentis-pilotes, le but ultime est de devenir pilote de MotoGP. Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. Toutefois, l’endurance moto permet aux pilotes de gagner leur vie et leur donne l’occasion de pouvoir s’illustrer pour être repéré par une marque après quelques saisons.

Politiques et avis | Équipe | ©GROUPE PVP 2015